Les compléments de vitamine C



Ou comment avoir un pipi survitaminé

 

L'hiver est bien entamé, les jours sont courts, la fatigue s'accumule et l'épidémie de grippe arrive. Le moment idéal pour les pharmacies et autres sites en ligne pour étaler leur collection de cures de vitamine C et leurs offres promotionnelles qui sauveront votre fin de saison. La promesse : Vitalité retrouvée, esquive des virus, meilleure lutte contre les agressions pour monsieur tout le monde. Diminution des cancers, des risques cardio-vasculaires et des démence chez la personne âgée pour les plus assidus. Retour de l'être aimé, travail stable et messagerie sans spam si vous la portez en grigri. Dingue ce que ces petits cachets au goût d'orange chimique sont capables de combattre. Et c'est forcement vrai, vu que c'est le forum de doctissimo qui le dit. Hum...

"Mais ces compléments alimentaires sont-ils vraiment utiles ?" Réponse : Non. Bon sauf si tu es un marin vintage qui tente le scorbut, là effectivement cela peut aider. Mais si tu es une personne lambda, qui vit en France et que tu manges (même vaguement) équilibré, cela ne sert à rien.  Ce n'est pas moi, c'est des chercheurs qui le disent *. Encore une bande de rabat joie qui veulent détruire de l'emploi dans l'industrie pharmaceutique ceux là.

 

Pourquoi c'est complètement inutile : En moyenne on estime les besoins d'un adulte à 110 mg par jour (pour être larges). Les cachets que l'on nous vend promettent généralement entre 500mg et 1 gr de vitamine C. Woooo mais avec tout ça je vais pouvoir faire des stocks et envoyer de la vitamine partout dans mon petit corps ! Ou pas. Au delà de la dose prévue le corps ne sait plus quoi faire de la vitamine en trop, alors il l'envoie... dans les urines. Par contre vous voilà l'heureux propriétaire d'un super-pipi. Le genre de pipi qui ne craint ni le froid ni les coups de fatigue.

 

On peut rétorquer qu'une autre version est que le corps ne sait pas gérer de grandes quantités d'un seul coup, et qu'il serait capable de trouver des bénéfices à plus de vitamine C si on la lui apporte en plusieurs fois. Sauf que, non seulement aucune étude scientifique de ma connaissance n'est allée dans ce sens là pour l'instant, et quand bien même... A moins de grignoter son cachet tout au long de la journée, le résultat est toujours le même quand on l'avale : Hop, dans la vessie.

 

"Oui mais si moi, justement, je suis déjà en carence mais je ne le sais pas encore ?" (un coup de Ken le survivant ça). Autant mettre toutes les chances de mon côté et prendre des compléments non ? On peut partir du principe que quelqu'un qui fait l'effort d'aller en parapharmacie, de payer des cachets et d'avoir la discipline de les avaler tous les jours fait un minimum attention à sa santé. Alors autant passer chez son primeur et faire d'une pierre deux coups en étant un peu foufou et en se disant que l'on est capable de trouver notre vitamine dans nos aliments. Sans déconner. 

Mais les oranges matin, midi et soir c'est lassant. C'est vrai. Mais ce n'est pas parce que tous les compléments tentent de vous faire croire qu'ils sont des mini-oranges condensés qu'on ne trouve de la vitamine C que dans ces fruits. Vous pouvez au choix aller boulotter des poivrons, du chou fleur, du cassis, du cresson, des clémentines, une mangue, des épinards, des jus de fruits... A titre d'exemple, 2 kiwis et c'est une histoire réglée pour la journée. 

 

"M'enfin, au pire, si j'en prends pour rien, ça ne sert à rien et ça ne fait de mal à personne."

 

Alors ce n'est pas parce que c'est sans ordonnance, que le cachet est joli et qu'il fait psssshhiiiit de manière élégante qu'il est anodin.

 

- D'un point de vue individuel déjà. C'est sur que l'overdose de vitamine C fait beaucoup moins rock que celle de cocaïne sur un CV. Il n’empêche qu'à prendre des doses trop importantes (je ne parle pas de 15 cachets, 2 gr suffisent) on risque diarrhées et décalcification osseuse (mais notre pharmacie à surement un complément alimentaire pour éviter ça...). A long terme cela augmenterait aussi les risques de calculs rénaux. Pour les fumeurs les compléments à base de béta-carotène augmenteraient les risques de cancer du poumon (c'est plus compliqué de trouver un complément pour compenser là). Cela encouragerait aussi la cataracte (mais quel bonheur de ne rien y voir sans le nez qui coule !). Il faut toutefois signaler que certains experts présentent les différentes études sur le sujet comme controversées. Après tout certains réussissent bien à prouver qu'il n'y a pas de réchauffement climatique, alors pourquoi pas que la vitamine C sauve du cancer et dompte nos ovaires à la ménopause. L'avantage de ces désaccords c'est qu'ils aboutiront peut être sur des études d'autant plus poussées par la suite.

 

- Du point de vue de la planète maintenant. Certes tu es joueur, tu mises sur le fait que, pour toi, cela va marcher et puis l'offre promotionnelle était vraiment trop tentante à la parapharma' (ben oui, on est intime). Penchons nous donc sur sa provenance.

Dans le sud de l’Espagne, sous un soleil de plomb, Ricardo cueille une orange. Le jeune saisonnier est torse nu et sa peau bronzée ruisselle d'une sueur qui sent bon (genre les épices ou un bois précieux. Mais pas l'homme qui bosse quoi). Il coupe le fruit en deux et de ses mains puissantes il le presse au dessus de petits moules circulaires qu'il mettra à sécher au soleil pour obtenir les précieux cachets.

Du moins c'est comme ça que je ferais si je devais fabriquer de la vitamine C.

Dans la réalité c'est un chouilla moins glam'. 90% de l'acide ascorbique présent dans les cachets est... made in China of course. Et est une vitamine C de synthèse (du maïs, de la levure et hop, c'est parti mon kiki). Donc le petit cachet à été produit dans les usines qui n'ont rien d'écolo, à traversé le monde (et pas à vélo) et fini tout enveloppé d'emballage plastique.

Après chacun sa version du "ça ne fait de mal à personne".

Voilou voilou. En conclusion,

- Espérons la fin de l'effervescence pour la vitamine C

- La pilule est un peu dure à avaler

- Libre à vous de vous faire entuber

(Ceci était une conclusion à choix de blague foireuse. Etant toutes aussi nulles les unes que les autres, nous n'avons pu les départager et chacun prendra celle qui lui conviendra le mieux).

* http://annals.org/article.aspx?articleid=1789253&resultClick=3, et une 50aine d'études depuis les années 40...

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Chammy (jeudi, 21 janvier 2016 02:18)

    Je me suis régalée en lisant l'article ! Et la blague foireuse de fin j'adhère x)! La dernière fois j'ai vu chez des gens des sortes de gélules complément "cranberry" j'ai regardé les prix sur le net histoire de vérifier le ridicule de la chose, ça coûte entre 8 et 20 €, ce n'est donc pas un soucis de budget (ingrédients: cranberry + des cochonneries), j'ai pas compris... Pourquoi ils mangeaient tout simplement pas des cranberrys. Après les compléments chez certaines personnes c'est une religions, ils bouffent n'importe quoi et prennent des compléments a coté pour se rassurer je pense. Bref j’arrête d'extrapoler, c'est triste ^^'.

  • #2

    Aramina (jeudi, 21 janvier 2016 20:21)

    je crois que tu résumes bien, c'est triste :-/