Portraits : Les invités des mariages

 

 

 

 

 

Aussi tradi' que le bouquet ou la pièce montée

Je ne sais pas vous, mais personnellement j'adore observer les gens. Je les regarde, imagine, leur vie, ce qu'ils sont, ce qu'ils pensent... Et j'adore tout autant les décrire. Aujourd'hui, j'ai choisi de mettre en lumière... Les invités des mariages. Chaque mariage est différent, empreint de son ambiance, de ses couleurs et de ses émotions. Mais en y regardant bien, même s'ils changent de visages, de noms ou de tenue vestimentaire, certains invités semblent invariablement être présents... Futurs mariés, il faut vous y préparer ! Et pour ceux ayant déjà sauté le pas, en reconnaîtrez vous certains ?

 

 

  • L'émotif : On ne pourra pas dire que le bonheur des mariés le laisse indifférent. Des torrents de larmes seront déversés tout au long de la journée. Parce qu'elle est devenue une femme. Parce qu'ils sont magnifiques. Parce que leurs regards sont pleins d'amour. Parce qu'il y a tout un symbole dans ces pétales de roses. Bref,niveau régulation, c'est un peu une femme enceinte devant la petite maison dans la prairie. Cela mettra tout le monde dans l'ambiance durant la cérémonie. Cela fera peut être un peu rire à la mairie parfois. Ce sera touchant au vin d'honneur. Mais méfiance, en fin de soirée, si l'émotif combine bons sentiments avec quelques coupes de champagnes, il peut devenir pénible. Toutes les mariées devraient convenir d'un code d'aide d'urgence avec ses demoiselles d'honneur afin qu'elles viennent la sauver de cette mélasse émotionnelle et que sa robe survive à cette attaque lacrymale.

 

  • La star : L'espèce comprend deux principaux types : Robe rouge aussi flamboyante qu'elle n'est courte, bouche assortie, talons vertigineux, elle prend des pauses lascives dès que le photographe se tourne dans sa direction. Vous ne vous étonneriez pas si tatie Solange vous annonçait qu'elle vient de se fiancer avec un vieux milliardaire. Signe particulier : Elle semble particulièrement agacée que l'on puisse s’intéresser à la mariée. La deuxième représentante arrivera en longue robe bustier blanche. Elle aussi cherche les attentions du photographe, mais elle préfère apparaître sur les clichés avec ses invités. Les invités des mariés, pardon. Signe particulier : La parfaite innocence qu'elle dégage. A auuucun moment elle n'a voulu faire de l'ombre à la mariée bien entendu.

 

  • Le fervent pratiquant : Il connaît TOUS les détails de la cérémonie. S'il peut harponner l'officiant, il risque de le faire checker ce qu'il a prévu pour vérifier que rien n'est oublié. Il va faire le portier à l'entrée et à la sortie et malheurs à ceux qui seraient à la traîne. Pendant la cérémonie il distribue des regards noirs à ceux qui ne chantent pas ou ne sont pas dans le rythme. A part les mariés, personne n'est à l’abri.

 

  • L'athée extrémiste. Il ne se contente pas de ne pas croire en dieu, il le revendique. Et il veut que tout le monde l'entende. Il fera bien remarquer à tout le monde que, non, il n'entrera pas dans un édifice religieux, et que lui, il préfère attendre dehors. On ne sait jamais, la foi c'est peut être contagieux. Malheureusement pour lui son moment de rébellion glorieux le laisse seul à la porte face à minimum 45 minutes d'ennui.

 

  • Le photographe fou. Depuis qu'il a investi dans du matériel, il shoot comme si la liberté de la presse reposait sur ses épaules. Il est partout, tout le temps. Il prend les gens, les fleurs, l'assiette vide de petits fours. Méfiez vous, à force de se mettre dans le champs du vrai photographe, celui ci pourrait faire une dépression nerveuse.

 

  • Le bavard : D'accord, cela fait 2 ans que la mariée n'avait pas vu tante Mireille, mais elle a 143 autres invités (dont vous) à qui elle doit accorder quelques instants d'attention. Alors les vœux étaient les bienvenus, prendre des nouvelles d'accord, mais quand au bout de 35 minutes elle se lance dans les habitudes hygiéniques de Pomponette sa petite chatte Siamoise, il est temps de lancer aux demoiselles d'honneur le code de S.O.S. secret dont nous avons parlé précédemment.

 

  • L'affamé : Dès le vin d'honneur il est sur les starting block. Les papilles aux aguets, les coudes sortis, attention : Il pourrait bien renverser mamie Huguette pour s'assurer une place devant les saucisses cocktail. Pendant 20 minutes il n'y a plus de famille, plus d'amis... juste lui et le buffet pour être sur de tout goûter et ne manquer de rien. Résultat : Il ne mangera rien du repas.

 

  • Le copain dont on a un peu honte : Il a un rire de phoque asthmatique. Ou il ne tient pas l'alcool. Ou ses chorégraphies sont dignes d'un reportage d'arte à 2heures du mat'. Ou ses associations vestimentaires pourraient déclencher le premier diabète visuel diagnostiqué. Ou il n'a pas renouvelé son stock de blague depuis le CE1. Ou elles mériteraient d'être cryptées le samedi soir sur canal. Bref, il vous fait toujours un peu honte en public, mais nous, on l'adore.

 

  • Le célib' : Le célibataire, il a faim. Et autant vous dire qu'on ne parle pas des petits fours. Il ou elle place tous ses espoirs dans les mariages pour rencontrer de nouvelles têtes. Si les mariés sont sympas, ils les regroupent les membres du gang des pamakés sur les mêmes tables, un peu comme une soirée meetic dans la soirée. S'ils sont facétieux, ils peuvent les placer entre le grand oncle Léon et la sœur de mamie, gentille mais qui sent un peu. Après 23h (et quelques verres de vin) le célib' peut se lancer dans des parades amoureuses qui peuvent donner de très bons dossi... souvenirs, notamment sur la piste de danse. Attention toutefois : En fin de soirée et en désespoir de cause il peut tenter une approche vers une cible qui n'est pas de son espèce, ce qui peut entraîner combats et guerre de territoire.

 

  • L'inconnu : Il y en a un, personne n'est sur... Il est forcement du côté du marié. Ou alors c'est peut être le nouveau mari de la cousine éloignée de votre mère. Dans le doute, restez loin et souriez. Rassurez vous, il se demande peut être aussi ce qu'il fait là.

 

  • Et puis il y a nous. Plus ou moins motivé mais toujours plein d'amour, de joie et d'empathie devant ces deux âmes qui annoncent au monde entier qu'elles se sont trouvées !

Et si vous voulez rester au courant de mes petites aventures, rendez vous sur la page facebook du blog ;) ou laissez nous votre mail !

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    colette (mardi, 19 janvier 2016 08:52)

    la première et ...... la dernière maintenant..... c'est moi, ou presque!