MOOC Cuisine : Bilan semaine 0

 

 

Abandonne tout glamour toi qui pénètre en ces lieux...

Il y a quelques jours je vous parlais du lancement d'un Mooc cuisine par l'afpa. Vu que vous avez lu l'article précédent, vous savez que le mooc est un cours en ligne massivement multi jou... euh, un cours en ligne gratuit et suivi par beaucoup de monde (il me semble que nous sommes plus de 20 000 inscrits pour ce mooc cuisine). J'étais très impatiente de pouvoir le suivre car pour une fois ce ne sont pas des recettes qui sont présentées mais des techniques de base (et ok, quelques recettes pour les appliquer). Voici mon bilan de cette première semaine :

Les cours... :

 

Accordons d’emblée un mérite à l'AFPA : Le retour à la réalité. Ils reposent autant le quotidien du métier que M6 ou TF1 à chercher à le glamouriser jusque là. Le thème de la semaine ? "les fondamentaux du métier".

 

Derrière ce titre plus qu'ouvert, on trouve par exemple "la tenue du cuisinier". Autant vous dire que les baskets d'Etchebest, t'oublies, ou alors quand tu seras meilleur ouvrier de France. La mèche à la Florent Ladeyn ? Exit. Le style gothique de jesaispluscommentils'appelle ? Ça restera dans top chef. No cupcake colorés imprimés sur les tabliers...

Bon, les stiletto peuvent dormir la journée, mais autre grosse douche froide : Dans le matériel on nous parle de micro_onde (décrit comme très utilisé), de produits congelés... et de PCA.

Alors après recherche sur google, les PCA en cuisine se sont les Plats Cuisinés à l'Avance.

Oui oui oui.

Ah on est loin de fourchette et sac à dos hein, et des amoureux des produits frais et locaux.

Mais comme je le disais, l'afpa nous ramène à la réalité de ce qu'est le métier de cuisinier aujourd'hui (et ce qui en découle, ce qu'on a fait de notre alimentation). Peut être travaillerez vous dans un petit restaurant respectueux de ses clients et de nos producteurs, mais peut être qu'après un C.A.P. cuisine finirez vous dans une cantine de collectivité à ouvrir des boites et réchauffer des PCA en quantité industrielle.

 

Un peu comme faire une école de journalisme pour finir dans closer.

 

Dans les pdf fournis, on trouve aussi le détail du matériel du couteau d'office à la rôtissoire, en passant par l'outillage et toute la batterie de cuisine. On dirait pas comme ça, mais y en a des trucs et des machins dans une cuisine...

On a aussi eu droit à plusieurs pages de vocabulaire de cuisine, toute profession ayant son propre champs lexical qui s'enrichi au fil des années (bientôt trouverons nous des "ognons" ? Pour l'instant même le correcteur automatique votre contre)

Et une présentation générale du métier. Aussi bien j'ai trouvé des choses plutôt inutile (les qualités du cuisinier...) aussi bien d'autres sont pour moi trop survolées (l'organigramme d'une brigade par exemple). Le côté positif c'est que cela me force à chercher les informations, ce qui me permet de mieux les retenir que quand tout est servi sur un plat... un pdf.

 

... Et moi :

 

Mon bilan à la fin de cette première semaine : Houuu qu'il est dur de se motiver.

Je sais pertinemment que ce sont des informations nécessaires à retenir mais apprendre par coeur... Fouloulou.

Pour mieux retenir j'ai recherché chaque élément sur internet, histoire de généraliser le différentes formes de chaque outil. Dans les dommages collatéraux on trouve une furieuse envie d'acheter plein de choses. Heureusement je suis forte et entraînée, donc j'ai gagné le débat avec moi même qui peut se résumé par :  

-C'est ça un couteau dent de loup ? ouiiiiiii

- Ca à l'air chouette... Ouiiiiiii

- Je crois que je le veux... Ouiiiiiii

- Mais est ce que j'en ai vraiment besoin ? ouiiiiiiii

- Bon, à quel moment je me serais simplifiée la vie avec ce genre de couteau ? ou.... euh ? ...

 

Voila voila, j'ai pas acheté. 

 

J'ai beaucoup de mal a accrocher à tous ces documents théoriques et j'ai du prendre sur moi pour ne pas commencer les cours plus pratiques déjà en ligne. Il me reste encore quelques heures pour regarder en détail les feuillets que j'ai, je l'avoue, a peine survolés... Et je crois que j'ai vraiment besoin qu'on m'impose des dead line !

Pour l'instant, la seule solution que j'ai trouvé pour me tenir au programme est la même qu'à la fac : Acheter un joli classeur et y ranger les cours avec une jolie présentation, on perd du temps mais ça fait beaucoup plus envie et donc j'arrive à m'y mettre. 

On dégaine donc les feutres et les stylos de couleur ! Et rendez vous dimanche prochain pour le bilan de la semaine 1 !

 

 

Et vous, vous vous en sortez ?

 

Et comme toujours, si vous voulez rester au courant de mes petites aventures, rendez vous sur la page facebook du blog ça me fera plaisir ;) ou laissez nous votre mail !

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    christian (dimanche, 07 février 2016 21:26)

    hihihi !

  • #2

    Nenok (lundi, 21 mars 2016 17:18)

    Pas mal ce petit post, j'ai suivi tout le mooc. Il y a des choses négatives (je passe sur la qualité des vidéos souvent critiquée par les autres mooceurs, je fais référence au matériel présenté pour l'organisation et leur utilisation dans les vidéos) mais personnellement ce mooc est une vraie pépite. Je n'arrive toujours pas à cuire des oeufs pochés mais je sais faire une Bourdaloue.