Saint Valentin et liberté de choix

 

 

 

 

 

Il y a pire que de recevoir une boite de chocolat.

A moins d'être parti en retraite dans un monastère tibétain pendant 1 mois, vous devez savoir que ce week end c'est la saint Valentin.

 

Deux écoles s'opposent. La romantico-traditionnaliste qui peut vous arracher un œil en cas d'oubli et la nihiliste-rebelliforme qui compte bien, non seulement ne pas le fêter, mais aussi cracher sur tous ceux qui décideraient de s'y risquer.

Un pied dans les deux camps, je me sentais dans une position plutôt bancale. Alors je me suis décidée : Pourquoi ne pas plutôt fêter notre liberté d'aimer et surtout notre liberté de choix, plutôt rare sur notre planète. Car en tant que femmes nées du bon côté de la frontière nous avons l'immense chance :

 

De choisir notre amoureux. De choisir de ne pas en avoir. D'en avoir plusieurs. De faire des bébés. De ne pas en faire. De travailler sans demander. De mettre des minijupes pour qu'on nous regarde. De mettre des minijupes mais pas pour qu'on nous regarde. D'être boudinées dans nos minijupes. De regarder les hommes dans les yeux. De regarder des culs. D'en toucher. De décider qu'on ne veut plus toucher le même. De se marier. D'aller voir ailleurs. De rester fidèles. D'avoir un partenaire du même sexe. De dire le mot sexe. De dire des mots d'amour. De dire des gros mots. De conduire. D'avoir une voiture, et de klaxonner des mecs. De conduire la voiture du chéri. De lui défoncer sa voiture parce qu'il a regardé des culs. De lui dire qu'on l'emmerde. De faire le premier pas. De dire non à qui on veut, aussi souvent que l'on veut. De se faire gonfler les seins et tatouer le corps. De changer d'avis. D'aimer les fleurs. D'aimer la bière. D'aimer les diamants et les vieux riches. De ne vouloir personne au petit déjeuner. De vivre vieux et heureux la main dans la main.  

 

Alors moi ce week end je fêterai l'amour choisi. Parce que tout ce que je fais chez moi, je le fais par choix, pas parce qu'un homme, une loi ou une religion me l'impose. Et ça, ce n'est pas le cas pour la majorité des femmes (ni pour tous les hommes) dans le monde. Et ça peut se fêter en couple, mais aussi en solo, avec son chat ou avec des copines elles aussi libres de leurs choix.  

Et comme toujours, si vous voulez rester au courant de mes petites aventures, rendez vous sur la page facebook du blog ça me fera plaisir ;) ou laissez nous votre mail !

Écrire commentaire

Commentaires : 0