Crème Dubarry et MOOC semaine 1

 

 

 

 

 

Semaine 1 : Les légumes

LES COURS : 

Cette semaine les cours du M.O.O.C. de l'afpa portaient sur les légumes. Au programme : Nettoyage, découpe et mode de cuisson. Sur le coup ça ne me paraissait pas énorme, mais fouloulou... qu'est ce qu'il y en a des taillages différents ! Les cours sont essentiellement sous forme de vidéo et de démonstration. En dehors de la petite musique horripilante, ils sont plutôt clairs et bien fait. On est loin du suspens de top chef et on se doute bien que dans la video "brunoise" la carotte va finir en petits cubes. Mais pour le coup je les ai trouvé utiles et s'ils sont moins sexy, on y apprend quand même plus de choses qu'en regardant un beau gosse faire un cannelloni avec une gelée d'eau d'un-legume-qu-on-connait-pas. 

ET MOI : 

De mon côté je suis plutôt contente j'ai réussi à tout regarder et à tout boucler dans les temps.

Bon, j'avoue, j'ai regardé les vidéos en vitesse x1,5. Cette fonction (pouvoir accélérer) c'est LA bonne idée de ces videos. Bon ça fait une voix aiguë un peu rigolote au monsieur, mais vu qu'il va assez lentement, on comprend tout bien et ça m'a permis de pouvoir suivre le rythme.

 

Seule réelle impasse : le glossaire. J'avoue qu'apprendre des termes techniques comme on avale un dico c'est assez indigeste. Je me dis qu'en lisant de nombreuses fiches techniques et en cherchant les mots que je ne connais pas, je finirai par les connaitre... 

 

ET LA RECETTE : 

Et, comble de l'inespéré, j'ai même réussi à faire la recette d'application proposée ! Je n'aurais pas parié sur le fait de trouver le temps pour, mais la puce a été cool (et ok, j'ai un peu cuisiné de nuit). Cette semaine il s'agissait de la crème Dubarry. J'avoue avoir été déçue à la lecture de la fiche. Avec un nom pareil je m'attendais à du foie gras, des trucs classes et qui brillent. En fait c'est un velouté avec un peu de poireau et beaucoup de choux fleur. Le SEUL et unique aliment que le chéri refuse de manger. 

Au résultat j'ai trouvé ça très très bon, mais j'en ai eu une pleine marmite pour moi toute seule... Quand à la présentation, la suggestion fait... très début 80. Entendons nous bien, en boite on peu avoir envie de faire un tour dans les années 80. Dans la mode on peut être tentée d'y piocher des éléments. Mais pas en cuisine. En cuisine les années 80 sont l'équivalent de la tapisserie à grosses fleurs de chez mamie. Personne ne choisi volontairement ce genre de choses de nos jours. 

 

Pour ceux que ça intéresse (et vous serez libre de votre visuel), voici la recette de la crème Dubarry :

Ingrédients : 

 

  • 100 gr de beurre
  • 160 gr de poireaux
  • 1 kg de chou fleur
  • 100 gr de farine
  • 2 L  de fond blanc de veau (ou d'eau)
  • 20 cl de crème fraîche épaisse
  • un petit bouquet de cerfeuil
  • sel et poivre
  • Épluchez, lavez et émincez les poireaux. Nettoyez le chou fleur et séparez les sommités (les petits bouquets blancs). Mettez les plus jolis de côté.
  • Dans une cocotte mettez les poireaux à suer dans le beurre. Quand ils sont cuits ajoutez la farine en pluie, poursuivez la cuisson quelques minutes en remuant bien pour ne pas que cela accroche.
  • Ajoutez votre fond blanc de veau (à défaut de l'eau) et remuez jusqu'à ébullition.
  • Ajoutez les bouquets de choux fleur (sauf les jolis !)
  • Salez et cuisez à couvert 1 heure.
  • Pendant ce temps, cuisez dans de l'eau bouillante salée vos jolies sommités, rafraîchissez les pour couper la cuisson et réservez. 
  • Au bout d'une heure, mixez votre soupe et passez la au chinois étamine (ou n'importe quel tamis que vous avez sous la main). 
  • Remettez la à ébullition pour écumer. C'est le moment de goûter pour rectifier les assaisonnements. 
  • Hors du feu, ajoutez la crème, regoûtez pour le sel. 
  • Au moment de servir plantez vos jolis choux à la mode de chez vous et ajoutez le cerfeuil frais.

Bon app' !

 

Et comme toujours, si vous voulez rester au courant de mes petites aventures, rendez vous sur la page facebook du blog ça me fera plaisir ;) ou laissez nous votre mail !

Écrire commentaire

Commentaires : 0