Mooc semaine 2 et 3 et recette d'œuf à la bourguignonne 

 

 

 

 

Les cours sur les œufs, les sauces et la viande.

Bon au titre vous l'aurez deviné j'ai pris un peu de retard dans le suivi du M.O.O.C. J'ai beau tenter de suivre le rythme et m'appliquer au mieux, fouloulou... c'est dense. Entre le bébé et le boulot j'ai du mal à trouver les 20 minutes conseillées par jour, et honnêtement elles ne me suffiraient pas. Alors quand la chouquette dort et que je ne me suis pas écroulée avec elle, je me gave d'un maximum de cours, un peu comme une dépressive face au placard à gâteau. Je me dis "encore juste une dernière vidéo" et je me les enfile méthodiquement les unes après les autres. Autant vous dire que ce n'est pas très digeste et que 3 jours plus tard il ne me reste pas grand chose. 

Le M.O.O.C. aura eu l'avantage de m'apprendre certaines choses : 

  • Ce ne sont plus des lacunes que j'ai en cuisine, mais de grands déserts de connaissances... Avec mes 6 saisons complètes de top chef et mon abonnement Elle à table, je pensais avoir quelques bases. Mais force est de constater qu'entre le vocabulaire très spécifique (et plus compliqué de "suer des oignons"), les techniques de bases et les recettes classiques... J'en connais à peu près autant qu'en physique quantique.
  • C'est compliqué de travailler les techniques sur la viande quand on n'aime pas ça...
  • Non mais c'est quoi ce nombre de sauces à retenir ??? 
  • Il va falloir que je travaille mes découpes. J'ai l'impression d'avoir tué une deuxième fois ce pauvre poulet...
  • Dites les centres de formation, vous ne voulez pas demander à un ou deux grands chefs (ou même un blogueur) de revoir un peu la présentation des plats d'école ? Parce que bon, les années 70 c'est chouette mais ce n'est plus à la mode depuis... les années 70.
  • La cuisine c'est un vrai métier. Avec des tas d'étapes plus compliquées que "fais sauter ta viande et rajoute de la crème". Et rajouter deux lamelles de kumquats ne fait pas de nous des cuisiniers.
  • J'espère que ces cours resteront une introduction et que je vais réussir à me tenir de continuer à m’entraîner ensuite !

Et pour ceux et celles qui se sont lancés, à mi parcours cela se passe comment pour vous ?

Pour ceux qui ne suivent pas le mooc mais qui voudraient quand même tenter la recette, la voici. Ce n'est pas le genre de recette qu'on fait vite fait le soir quand on n'a pas d'idées. Elle est aussi un peu perturbante, je ne sais pas trop si c'est une entrée très copieuse ou un plat (trop léger pour le chéri). J'ai du mal avec ces assiettes sans végétaux (même si le vin a été accroché à une vigne un jour) mais je suis contente de l'avoir goûtée !

Recette

Ingrédients :

  • 8 oeufs
  • 8 tranches de pain de mie
  • 60 gr de beurre
  • 250 gr d'oignons grelots
  • 250 gr de poitrine demi-sel
  • 250 gr de champignons
  • 75 cl de vin rouge
  • 1 échalote
  • 40 cl de fond de veau lié
  • Thym, laurier et persil
  • Nettoyer, laver, escaloper et sauter les champignons
  • Glacer à brun les petits oignons
  • Tailler les lardons en dés, les blanchir et les faire sauter
  • Tailler le pain de mie a l'emporte pièce et faire sauter au beurre
  • Mettre le vin, le thym et le laurier à cuire, réduire à glace et ajouter le fond de veau lié. Réduire de nouveau et monter avec 20 gr de beurre.
  • Vérifier l'assaisonnement et ajouter la poitrine et le lard.
  • Pocher les œufs.
  • Dans un assiette déposer le pain, poser l’œuf dessus et recouvrir de sauce (on ne doit plus voir l'oeuf). Parsemer de persil ciselé.

Voilà pour l'oeuf à la bourguignone. Je n'ai pas fini de rattraper mon retard alors la recette de viande ce sera la semaine prochaine (une fricassée de volaille) avec la recette de poisson ! 

Et si vous voulez rester au courant de mes petites aventures, rendez vous sur la page facebook du blog ;) ou laissez nous votre mail !

Vous pouvez aussi retrouver mes recettes sur foodreporter et sur Recettes.de

Écrire commentaire

Commentaires : 0